Le contrôleur de gestion: quels outils caractéristiques?

Des recherches fonctionnalistes ont permis dès le milieu du 20ème siècle de caractériser le contrôleur de gestion, notamment à travers les outils/techniques de gestion qu’il utilise.

Soulignons ici les études de Bühler en 1979 (i), Ardoin et Jordan en 1979 (ii), Janell et Kinnunen en 1980 (iii), Sathe en 1983 (iv), Dumoulin en 1983 (v).

L’étude de Bülher en 1979 (citée par Lambert 2005), réalisée à partir d’un échantillon de soixante-douze entreprises de la région Rhônes-Alpes en France, donne les résultats suivants :

« 91% des contrôleurs de gestion ont en charge le contrôle de gestion, 83% s’occupent du contrôle budgétaire, 68% de la comptabilité analytique. Parmi les activités connexes, 37% ont en charge l’informatique, 38% le juridique et le fiscal, 37% la comptabilité générale, 36% l’audit interne et 16% la formation. » (Lambert, 2005, p. 101-102)

Ces résultats illustrent des contrôleurs de gestion caractérisés par l’utilisation d’outils du contrôle de gestion (budget, comptabilité de gestion ,…) dans son approche étroite.

outils_classiques_cg

Dans l’étude d’Ardoin et Jordan en 1979 à partir d’offres d’emploi (Lambert 2005, p. 107), la principale mission des contrôleurs est de contribuer à l’amélioration de l’efficacité et de la rentabilité des activités. Il s’agit d’une mission d’aide à la prise de décision, orientée vers la performance économique. Cette finalité se traduit concrètement par des tâches de formation des utilisateurs aux outils de gestion, d’aide à l’évaluation des performances par la mise en évidence d’écarts, et par le calcul d’indicateurs financiers pertinents.

Janell et Kinnunen en 1980 observent que les contrôleurs de gestion sont associés à la mise en place de systèmes de contrôle de gestion, et à la fourniture d’informations de gestion pertinentes aux responsables opérationnels. Ils sont caractérisés par la construction et l’utilisation de plans financiers, de budgets et d’indicateurs de performance économique. Les techniques de comptabilité des coûts, de comptabilité financière, d’audit et de contrôle interne sont les plus utilisées dans leurs activités.

Les observations empiriques de Sathe en 1983 confirment que les deux missions des contrôleurs de gestion sont : l’aide à la décision et l’évaluation des performances économiques. Pour Sathe, ces finalités se traduisent par l’opérationnalisation de la planification et du contrôle budgétaire. Un autre pan du travail des contrôleurs de gestion consiste en l’élaboration périodique de rapports sur la performance financière de l’entreprise. Enfin, par diverses analyses économiques et financières, les contrôleurs aident les responsables à prendre des décisions dans des domaines tels que la politique de communication, les actions promotionnelles, la distribution, la gestion des stocks, la fixation des prix. Ces analyses sont basées sur l’utilisation de la comptabilité de gestion.

Dans une autre contribution, Dumoulin (1983, p.12-13) associe le contrôleur de gestion à l’utilisation des outils de gestion suivants : budget, tableau de bord, comptabilité de gestion, comptabilité financière, informatique.

Ces travaux parmi d’autres autres ont permis la structuration des programmes de formation des contrôleurs de gestion et l’élaboration des fiches de poste permettant leur recrutement dans les organisations. Toutefois, ils semblent un peu datés aujourd’hui. Les contrôleurs de gestion d’aujourd’hui utilisent-ils toujours les mêmes outils de gestion : budget, comptabilité de gestion, comptabilité financière, tableau de bord (indicateurs de performance) ?

______________________________________________________________

i) Cité par Caroline Lambert, « La Fonction Contrôle de Gestion: Contribution à l’analyse de la place des services fonctionnels dans l’organisation » (Thèse de doctorat, Université Paris Dauphine, 2005).

ii) JL Ardoin et H. Jordan, Le contrôleur de gestion, Flammarion, 1979.

iii) Paul A. Janell et Raymond M. Kinnunen, « Portrait of the divisional controller », Management Accounting 61, no 12 (1980).

iv) Vijay Sathe, « The controller’s Role in Management », Organizational Dynamics Winter (1983): 31-48.

v) Christiane Dumoulin, « Le nouveau profil du contrôleur de gestion », Revue Française de Gestion, no 41 (1983): 11-14.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s